Sacoche pour homme

Publié le par Isa

C'est rare de trouver des accessoires sympas à coudre pour les hommes, je pense que je ne suis pas la seule à avoir fait ce constat. 

Le jour où je suis tombée (un peu par hasard, je l'avoue) sur le tuto de Petits Dom pour faire une sacoche pour homme, j'ai été séduite, et le tuto s'est retrouvé dans mes (trop) nombreux marque-pages de "trucs trop bien à coudre quand j'aurais progressé/je trouverais le temps/j'aurais trouvé les tissus qui vont bien/je saurais à qui l'offrir" (ne mentez pas, ça vous arrive à vous aussi). 

Et puis en discutant avec belle-maman, un peu avant Noël dernier, il s'est avéré qu'elle était à la recherche d'un sac à main de taille "moyenne", c'est-à-dire plus petit que le fourre-tout énooooooooorme qu'on se trimballe (presque) toutes, mais plus grand quand même que la pochette de soirée dans laquelle on case juste ses clés. DONC ça a fait "tilt" dans ma tête, et j'avais ENFIN l'occasion rêvée pour tester ce tutoriel (et donc, oui, ça fait un an à peu près que je dois écrire cet article, mais ne chipotons pas). 

Prête à en découdre avec ce tuto !

Prête à en découdre avec ce tuto !

J'ai donc choisi les tissus qui plairaient à belle-maman, puis j'ai reporté mon patron sur du papier (c'est pas l'étape que je préfère, d'ailleurs) et j'ai découpé mes tissus. Comme vous pouvez le voir au-dessus, ça fait pas mal de pièces, et ça m'a un peu effrayée au début. Mais comme j'avais décidé qu'à Noël, je ferais des cadeaux faits-main, je n'ai pas reculé, bravement. 

J'ai donc suivi le tutoriel à la lettre, et il faut avouer qu'il est sacrément bien fait (la blogueuse a passé quelques heures dessus), tout y est bien détaillé, ce qui aide vraiment. 

J'ai modifié peu de choses au final : 

  • la sangle : je ne l'ai pas choisie en coton mais en polyester épais, ce qui est un peu problématique pour fixer les boutons pressions. 
  • le tour de la sacoche, dessus et dessous : à ma première réalisation, j'ai respecté les dimensions indiquées, mais j'ai loupé ma couture et je me suis retrouvée avec le dos qui "fripait" parce que c'était trop court. Heureusement, ça ne se voit presque pas quand on regarde l'avant du sac. J'ai donc rajouté 10 cm sur la longueur lorsque j'ai refait une sacoche pour mon grand frère, et cette fois-là c'était nickel ! 
Sacoche, version 1. On voit le léger souci de fripes dans le coin en bas à droite (photo du milieu).
Sacoche, version 1. On voit le léger souci de fripes dans le coin en bas à droite (photo du milieu).
Sacoche, version 1. On voit le léger souci de fripes dans le coin en bas à droite (photo du milieu).

Sacoche, version 1. On voit le léger souci de fripes dans le coin en bas à droite (photo du milieu).

J'ai eu un peu de mal lors de certaines étapes, car avec ma spatialisation désastreuse, j'ai dû défaire puis refaire quand je faisais des boulettes (on ne se refait pas). Donc voici les étapes qui m'ont posé problème, et les solutions que j'ai trouvées : 

  • Etape 18 : Pour coudre l'attache sur le rabat en toile, il faut faire attention au sens. C'est le moment de se faire des noeuds au cerveau pour savoir dans quel sens coudre la languette afin que ça colle une fois le tout remis à l'endroit. Le truc, c'est de bien placer l'attache sur le tissu du rabat (comme sur la photo du tuto), la partie "creuse" des pressions vers le haut (vers vous). 
  • Etape 30 : La doublure de la poche intérieure serait à faire un peu plus grande, histoire d'avoir un peu de marge au moment de la couture. La prochaine fois que je couds cette pochette, je pense la faire de 24 x 20 cm, test à suivre... 
  • Etape 31 : Pour coudre la poche, il suffit de plier le tissu en deux, puis de coudre le petit côté opposé à la pliure, sans coudre les longueurs, sinon, on ne peut pas remettre la poche sur l'endroit. En plus, les longueurs seront cousues directement sur le tour extérieur de la sacoche un peu plus tard. 
  • Etapes 49-50 : Pour fixer le tour de la sacoche : le devant en coton doit être fixé à l'opposé du dos en toile (jusque-là, normal). En face du dos de la sacoche, on coudra la partie avec la poche intérieure, il faut donc faire attention au sens dans lequel on met les pièces (j'ai failli me retrouver avec la fermeture zippée de la poche intérieure en bas...). 

A part ces quelques étapes qui m'ont fait un peu peur, le reste de la couture s'est bien passée. Tellement bien que quelques mois après, j'en ai fait une seconde pour l'anniversaire de mon grand frère, encore plus personnalisée au niveau des tissus :) 

 

Sacoche, version 2. J'ai fait des progrès, mes coutures sont plus "propres". Et je suis très fière de la petite moto pour la fermeture éclair :)
Sacoche, version 2. J'ai fait des progrès, mes coutures sont plus "propres". Et je suis très fière de la petite moto pour la fermeture éclair :)
Sacoche, version 2. J'ai fait des progrès, mes coutures sont plus "propres". Et je suis très fière de la petite moto pour la fermeture éclair :)
Sacoche, version 2. J'ai fait des progrès, mes coutures sont plus "propres". Et je suis très fière de la petite moto pour la fermeture éclair :)
Sacoche, version 2. J'ai fait des progrès, mes coutures sont plus "propres". Et je suis très fière de la petite moto pour la fermeture éclair :)
Sacoche, version 2. J'ai fait des progrès, mes coutures sont plus "propres". Et je suis très fière de la petite moto pour la fermeture éclair :)

Sacoche, version 2. J'ai fait des progrès, mes coutures sont plus "propres". Et je suis très fière de la petite moto pour la fermeture éclair :)

Commenter cet article

barbier bordeaux 01/12/2016 15:08

C'est vraiment sympa =)
J'aime bien, nous aussi les hommes on peut ranger nos affaires dans une sacoche ^^

Isa 13/12/2016 22:09

Eh oui ! Y'a pas que les filles qui ont le droit d'avoir du bazar à trimballer ;)