Jack Kerouac

Publié le par isa

Après "On my road", il est temps que je vous présente Jack Kerouac, auteur de "On the road", en français "Sur la route".( article écrit l'an dernier sur un forum littéraire par moi-même...)

Né en 1922 dans le Massachussetts, dans une famille de canadiens français et d'origine bretonne (son ancetre Urbain-François le Bihan de Kervoac venait du Huelgoat, dans le Finistère), Kerouac parlera toute sa vie le français, du moins avec sa famille.

Ayant participé à la Seconde Guerre Mondiale en tant que marine,il commence à écrire en 1950 avec The Town and the City (Avant la Route en français), puis enchaine en 1957 avec la parution de On the road (Sur la route), et d'autres ouvrages comme Docteur Sax ou encore Les Clochards Célestes (liste non exhaustive).
Devenu chef de file de la beat generation , il sombre dans l'alcoolisme au moment où il devient enfin reconnu et populaire.Miné par l'alcool, ses errances sans fin, l'échec de sa vie sentimentale (3mariages en tout) et ses nuits passées à explorer la vie (expériences homosexuelles, drogues, alcool...), il finit sa vie seul en novembre 1969.

Kerouac en photo:
                                                                                           

Son ouvrage le plus célèbre est sans conteste Sur la route, dans lequel il raconte ses périgrinations à travers toute l'Amérique, poussant jusqu'au Mexique, avec des amis et des rencontres faites au hasard de la route, allant de New York à San Francisco en stop, logeant chez qui veut bien de lui, en quete de spiritualité et de fraternité entre les hommes. Testant toutes les drogues disponibles à l'époque (marijuana, benzédrine,héroïne, LSD...) il cherche à atteindre une sagesse bouddhique, quasi mystique; il utilise aussi la méditation face à la nature qui le fascine et dans laquelle il est aussi à l'aise que dans les bars enfumés (voir plutot les Clochards célestes).
Mais Sur la route c'est surtout le récit de ses errances, la monotonie des grands espaces américains, la lassitude des voyages, le hasard des rencontres, les nuits passées à écouter du jazz ("nous les enfants de la nuit bop..."), les moments d'euphorie comme les échecs, le bonheur comme le désespoir...

Mais, me direz-vous, qu'est ce au juste que la beat generation?? Bougez pas, vous allez comprendre!!
Au 19e siecle, le mot "beat" désignait un vagabond voyageant clandestinement à bord des wagons de marchandise. Les jazzmen noirs ont repris le mot, il représente alors une manière de traverser la vie; être beat, c'est alors être foutu, à bout de souffle.
Pour Kerouac, c'est le symbole de sa génération (nous sommes juste aprés la Seconde Guerre Mondiale) :celle ci n'est pas perdue mais carrément foutue, vivant dans un monde trop vaste qui l'écrase. Kerouac a été fortement influencé par ses rencontres avec Gary Snider (Japhy dans les clochards célestes ), Allen Ginsberg (Carlo Marx dans on the road ) et Neal Cassady (Dean Moriarty dans on the road ).Avec eux, il jette les bases de la beat generation.
Ainsi aprés la parution de On the road, l'Amérique se remplit de beatnicks, c'est à dire pour le grand public, d'adolescents déguisés en clochards marchant le long des routes pour retrouver les memes extases que Kerouac...

Cette generation sera l'inspiratrice de la génération hippie, Woodstock sera un peu comme le résultat de ce que Kerouac et ses amis avaient semé, mais ceux ci resteront sourds à cette musique... Beaucoup étaient morts à ce moment là, et la relève était assurée par les hippies et tout ce qui découlera de cette vague, aussi bien en littérature qu'en musique...

Sur la route a influencé beaucoup de gens, et continue encore de nos jours. Le contexte n'est plus le meme, car ce qui était possible à l'époque de Kerouac ne l'est plus de nos jours, et n'oublions pas qu'apres la guerre, un vent d'espoir soufflait sur l'Amérique, qui sortait plus que grandie et enrichie du conflit. le monde que Kerouac cherchait à refaire n'est plus, il a évolué mais les malaises dénoncés par Kerouac restent malgré tout: le monde vaste qui nous écrase, la recherche de fraternité et de solidarité, la quête du bonheur...


Sources:http://aubry.free.fr/kerouac.htm
préface de Sur la route édition de poche (folio)
encyclopédie universalis

Mes citations préférées issues de Sur la route
:

 "quelque part sur le chemin il y aurait des filles, des visions, tout quoi; quelque part sur le chemin on me tendrait la perle rare"

"quel est ce sentiment qui vous étreint quand vous quittez des gens en bagnole et que vous les voyez rapetisser dans la plaine jusqu'à, finalement, disparaître? C'est le monde trop vaste qui nous pèse et c'est l'adieu."

"la jungle s'empare de l'homme et il devient jungle lui-même"

la plus belle pour moi: "les migrations sont chinoises mais la terre est chose indienne"

Publié dans Divers et varié

Commenter cet article

Isa 18/04/2006 22:27

"patate douce"... ke j'aime ce surnom!! fodré kje pense à te rebaptiser un jour...alors comme sa tu as lu Sur la route et tu men avé mm pa parlé?? Vilaine!!Kerouac m'a un pti pe aidé pour mon bac de philo il é vrai (g juste doublé ma moyenne annuelle grace à lui , c rien!! ;-) )Merci pr la critik littéraire, c ptetre pa super haut mé bon, jpe pa faire mieux!!!Ours et baleines à bosses à suivre... si vous etes sages!!! lol

Patate douce 18/04/2006 20:47

J'lai lu ce livre (Sur la route) et je dois dire qu'à la première lecture j'ai eu du mal et après qq explorations sur le sujet ça me parlait plus déjà... T'aurais pu préciser que Môssieur Kerouac t'as bien aidé pr ton bac de philo il me semble :pS'abandonner à la loi du hasard, c'est tentant parfois... Comme il le fait en racontant ses errances ds Sur la route. Il y a des auteurs comme ça parfois qui vous marquent. J'ai l'impression que toi, en allant mm plus loin, Kerouac t'inspire! En tt cas si ma voie est ds les lettres comme tu disais, tu rédiges aussi de beaux articles Isa! J'suis tjs contente de te lire^^Bientôt tu nous feras une chronique sur les ours et les baleines à bosses :p